Paul Pogba : « Ces derniers mois m’ont fait énormément grandir. J’ai pris dix ans en sept mois »

« Ça a été le plus gros test de ma vie ». C’est ainsi que Paul Pogba résume sa saison. Une année marquée par de multiples blessures, la mort de son agent et un conflit familial rendu public. Mais aussi par son trentième anniversaire et la naissance de son troisième enfant. Un troisième garçon. 

Mais s’il y a une chose que Paul Pogba a appris après toutes ces épreuves, c’est de toujours rester positif. Malgré les critiques. Malgré son corps qui lui joue des tours. Il avance dans la vie comme dans sa carrière. Il ne se laisse pas abattre, car il « a gagné » en devenant footballeur professionnel. Il a réalisé son rêve d’enfant et veut, tout en gagnant des titres, prendre du plaisir et en donner aux gens. Le plus longtemps possible.    

C’est dans un studio photo au cœur de Turin que nous accueillons Paul Pogba. Au lendemain du nul de la Juventus de Turin face à Séville, en Ligue Europa. Sa bonne humeur illumine tout de suite l’endroit. « J’espère que vous avez une enceinte parce que je vais vous faire danser ». Il s’assoit dans une pièce au fond, sourire aux lèvres, prêt à se livrer sur sa saison, sa famille, son après-carrière et le racisme qui entache son sport.  

Lunettes de soleil : Louis Vuitton / Bague : Givenchy / Pull sans manche : Kenzo / Manche : Takahiromiyashita The Soloist

Tu as eu 30 ans le 15 mars, c’est un nouveau chapitre de ta vie qui a commencé. Comment tu abordes cette nouvelle décennie ? 

30 ans, tu sais quand tu touches les trois [chiffres] ça fait un peu bizarre, mais il n’y a rien qui change. Déjà, je suis père de famille depuis mes 25 ans donc tu as une responsabilité envers ta famille, les enfants. 

Mais vraiment, il n’y a rien qui change. Je reste toujours Paul, je reste toujours le même personnage. Tu mûris au jour le jour, tu essaies de rester toi-même. Tu ne veux pas trop changer. C’est toujours moi, je suis devenue un homme un peu plus responsable, avec plus de maturité, plus d’expérience dans la vie. 

Cette nouvelle décennie, elle s’accompagne aussi de l’arrivée d’un nouvel enfant. C’est ton troisième. Tu peux me parler de ta relation avec tes fils ? 

Mes petits bébés. Franchement, c’est la meilleure chose qui puisse arriver à une personne. Voir ses enfants grandir, leur donner aussi une bonne discipline, les faire grandir dans un monde qui est assez compliqué. Avant, quand j’étais tout seul, je ne pensais vraiment qu’à moi et à faire mon chemin. Maintenant, j’ai un héritage à laisser à mes enfants. Je veux qu’ils le suivent et qu’ils représentent le nom de Pogba.

Comment la parentalité t’a changé ? 

Au début, tu ne te rends pas vraiment compte, tu dois t’organiser. Il y a plus de responsabilités. Tu ne fais pas les choses de la même manière. Avant, on pouvait sortir. Maintenant, on est plus à la maison, à rester avec les enfants. Juste passer du temps avec mes enfants, c’est ça mes journées. Je passe assez de temps dans le foot, je veux profiter au max d’eux quand ils sont petits. Parce que le temps passe vraiment vite. Et quand il passe, ce sont vraiment des moments perdus. 

Ils te motivent à vouloir encore plus réussir ta carrière ? 

C’est une raison en plus de bien faire. Tu veux rendre tes enfants fiers en jouant encore mieux, en gagnant des titres. Et aussi bien sûr préparer leur futur. Dès que tu rentres sur le terrain, tu dis qu’il y a des gens qui sont derrière toi, ta famille, encore plus tes enfants. Tu veux vraiment rendre tes enfants fiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *